Catherine Ysmal

Écrivain

Laboratoire

jeudi 10 septembre 2015

Sur une musique de Tindersticks, killing theme, septembre 2012, A la dérive

archet1 (Tentative audio, 2013) http://www.youtube.com/watch?v=thp_0kCUXVQ (le thème commence à 2,09)   (2,20) Un jour – par nuit âpre les arbres les corps serrés marchent se dressent épousés épousant et s’agrippent se baissent les feuilles ondulant ombres sur des tapis la mousse accueille nos étoiles chues et nos voix ventriloques qui hululent loups chouettes cris : la […]

lundi 3 mars 2014

Extrait de Par-dessus la corde, Judith, Catherine Ysmal

« … Pourquoi toi ? Je n’en sais rien, gamin.   Un buste d’homme coulé dans du bronze est posé sur une malle métallique rouillée sur les coins. Sur la gauche, une échelle placée devant la malle, divisée en son centre verticalement, relie à l’étage supérieur, espèce de terrasse ou porte-bagages d’un train-couchettes ou promontoire. Quelle qu’elle […]

jeudi 13 septembre 2012

GloWorm

Il savait bien que Martin ne trouverait pas de peau. Il tentait de le convaincre, il le savait. Pas de place pour l’étoile que le boss voulait tatouer et de la raison, il n’en savait rien sinon que son ami disait qu’il était plus que temps de faire un coup, de relancer la machine, de […]

vendredi 6 juillet 2012

Extrait de mOnde, en-cours.

(…) Tout était allé vite, très vite. Une sorte de piège se refermant sur lui. Un piège pour animal, collet, corde au nœud coulant – c’est dire l’humain, l’humanité. Le ciel flamboyait ses blancs et jaunes et, se mêlant au bleu marine, tirait sur un vert foncé strié d’orange, mélange de magenta, de sang pigmenté […]

mardi 5 juin 2012

Echo(-graphie)

« Ça la fait rire cette queue gluante, celle qu’il prend à mains pleines, cette colle et ce papier ménager qu’il tend alors qu’il se détourne. Elle aimerait voir son visage, les traits, l’expression, les plis de bouche. Elle aurait vu ses yeux, saisi ce qu’elle porte de doute. Elle regarde le bas du dos, un […]

dimanche 1 avril 2012

Extrait « rouge », chapitre 1, « mOnde »

« (…) Ça déborde de rouge. D’un rouge privé de révolution. Ici, rouge criard, rien du sang barbare mais rouge huile accroché à du synthétique, rien de l’aorte, rien de ce qui bat la vie, la mène et la malmène sinon l’image. Un reste. Révélateur d’un monde coagulé qui eut ses victimes mais dont les os […]